• Ecole EPHATA

    Aujourd'hui, je voudrais vous parler de l'école EPHATA.

    Voici la présentation qui en est faite sur son blog (que vous trouverez ici) : "Fondée en 2002 par la Congrégation des Sœurs de Marie Immaculée, EPHATA, qui signifie « ouvre toi ! » est une école spécialisée qui peut accueillir 60 enfants et jeunes, aveugles et malvoyants, en internat ou semi internat. Elle offre un accompagnement adapté à leur handicap qui leur permettra d’accéder à un degré d’autonomie professionnelle et sociale maximum".

    Cette école est située à Ampopoka Golf. Je ne l'ai jamais visitée mais il m'est déjà arrivé de rencontrer certains de ces jeunes aveugles ou malvoyants circuler seuls dans un bus. Et à chaque fois, je suis admirative devant leur courage et leur volonté.

    Lors d'un prochain séjour à Madagascar, j'ira bien faire un petit tour à l'école EPHATA.

    Et si, de votre côté, vous avez envie de faire un don, n'hésitez pas à contacter la Congrégation des Soeurs de Marie Immaculée. Si vous habitez en France, vous pouvez demander un reçu fiscal. Contact ici.

    « Fianar et vous : DadahFianar et vous : Ninah »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 21 Juin 2015 à 11:18

    Suite à ce passage chez nous

    ( indication : module derniers visiteurs )

     

    bonjour

     

    j'ai été confronté très tôt

    au handicap

    ça n'était pas le handicap visuel

    nous habitions en face

    d'une institution de sourds muets

    dernièrement je suis venu en aide

    à une femme mal voyante

    j'ai été très attristé

    quand elle m'a confié

    " j'étais peintre "

    au revoir bonne continuation

    et succès " bloguien "

    Joden

     

     

    2
    Jeudi 19 Novembre 2015 à 22:07

    Bonsoir Joden. Désolée pour la mise en ligne tardive de ce commentaire : je viens seulement de découvrir comment faire. oops

    J'ai rencontré il y a quelques temps un monsieur qui a perdu la vue à l'adolescence, en jouant au foot. Au début, je ne savais pas trop comment agir avec lui. Je l'imaginais malheureux et triste. Eh ben non, qu'est-ce qu'il était joyeux ! Il faisait tout le temps des blagues sur sa cécité en mettant des "tu vois" et des "j'ai vu" dans ses phrases, alors que moi je choisissais scrupuleusement mes mots. Je l'ai perdu de vue (sans jeu de mots) mais que de bons moments passés avec lui.

    Bonne continuation.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :