• Aujourd'hui, nous accueillons Pierrot MIANY RIVONIRINA. Ceux qui habitent Fianar savent sûrement qui il est. Interprète, manager, organisateur de cabaret : c'est un artiste aux talents multiples et engagé contre l'injustice et l'inégalité sociale qui nous fait l'honneur de répondre à nos questions.

    Il fait partie d'un groupe de quatre amis portés par leur passion pour la musique malgache et la culture. Zo, Riri, Double et Pierrot interprètent des chansons plus par plaisir qu'en tant que professionnels jusqu'à présent. La musique acoustique est leur domaine de prédilection. Depuis peu, ils ont commencé à composer eux-mêmes leurs propres oeuvres.

     

    - Bonjour Pierrot ! Pouvez-vous nous parler de vos débuts dans la musique ?

    Bonjour ! J'ai commencé en septembre 2010. C'était au Ballroom Soafia, lors d'un hommage à Raoul, le chanteur du groupe Mahaleo.

     

    - Est-il facile d'être chanteur à Fianar ?

    De ce que je vois, l'avenir des chanteurs betsileo n'est pas ici. Est-ce que ce sont les artistes qui ne savent pas transmettre leur message ou ce sont les Fianarois qui n'aiment pas les leurs ? Je n'ai pas la réponse à cette question. Toujours est-il que c'est assez difficile de devenir chanteur ici. Il est plus facile de partir, quitter la région, et porter l'étiquette "chanteur originaire de Fianar". Là, ça marche.

     

    - Et au niveau des infrastructures, trouvez-vous qu'il y en a suffisamment pour pouvoir exprimer vos talents ?

    Oui, à ce niveau-là, on peut dire qu'on a le choix. Mais ce serait encore mieux si on avait un centre culturel qui permettrait aux Betsileo d'apprécier et de soutenir les artistes venant de Fianarantsoa, et leurs oeuvres.

     

    - Pour terminer, parlons de votre étiquette d'organisateur de cabaret. Vous avez à votre actif quelques événements : Bekoto, Raprôsy, ZMG, Erick Manana, Lôlô sy ny tariny. Que nous concoctez-vous pour l'avenir ?

    Je suis en train de préparer "Loko Betsileo". Ce sera un cabaret traditionnel Betsileo.

     

    Merci Pierrot !

     

    Biographie :

    Nom : Miany Rivonirina.
    Prénom : Pierrot
    Naissance : 13 juin 1987 à Fianarantsoa
    Adresse : Ambohibory.
    Email : rivonirinapierrot@gmail.com
    Contact rapide (téléphone et Viber) : 0347614994.
    Marié à Rasoloarimanana Sitraka.
    Manager de Raprôsy

     

    Fianar et vous : Pierrot

     

    Raprôsy et Pierrot 

    Pin It

    votre commentaire
  • En ce début du mois de juillet, nous accueillons une ancienne animatrice de radio. J'ai nommé Panni. Ce nom rappelle sûrement plein de souvenirs à de nombreux auditeurs des radio Fihavanana ou MBS. Cette fois, tendons-lui donc le micro.

    Fianar et vous : Panni

     

    - Bonjour, pouvez-vous nous parler de vous ?

    Je m'appelle Panni RALAHY. Je suis enseignante à l'école de la Rocade Fianarantsoa.

     

    - Quel est votre lien avec Fianarantsoa ?

    Je suis originaire de Fianar, et j'habite ici depuis longtemps. Et, par-dessus tout : j'aime Fianar.

     

    - Une remarque qui revient souvent à propos de Fianar : il n'y a rien à y faire. Etes-vous d'accord ? Pas d'accord ?

    Ah non, je ne suis pas d'accord !

     

    - A quoi occupe-ton son temps alors quand on habite une ville comme Fianarantsoa ?

    On peut faire du sport, aller à la piscine, au resto, se promener, écouter la radio, regarder la télé, surfer sur internet ou FB etc... Ce ne sont pas les activités qui manquent.

     

    - Pour terminer, quels sont vos souhaits ou vos rêves pour Fianar ?

    Je souhaite que Fianar ait des grandes entreprises et sociétés pour donner du boulot aux jeunes. Des super-marchés ou des grandes surfaces comme à Tana ! Un grand complexe sportif avec piscine, accessible à tout le monde. J'aimerai aussi que les ordures soient ramassées quotidiennement. Et quand il pleut, que les flaques d'eau s'évacuent facilement. Et qu'il y ait un bus vers Andrainjato.

    Je voudrai tellement de choses. Mais on va arrêter là car je suis intarissable dès qu'il s'agit de Fianar. (Rires)

     

    -Merci Panni.

    Pin It

    votre commentaire
  • En ce début du mois de juillet, la canicule débarque en France. La température atteint les 40° dans certaines régions. C'est chaud, au propre comme au figuré. Et entre parenthèses, pensez à protéger les personnes vulnérables : les nourrissons, les personnes âgées, les femmes enceintes. De l'eau, de l'eau, de l'eau. Si vous avez une mamie ou un papy dont vous n'avez plus de nouvelles depuis longtemps, et que vous avez envie d'appeler mais que souvent, vous n'y pensez que tard le soir, au fond de votre lit ; alors, c'est peut-être l'occasion de passer un coup de fil pour savoir si tout va bien. smile

    Mais ceci n'est pas le but de ce billet. J'ai jeté un oeil à la météo de Fianar. Et le thermomètre culmine outrageusement à 23 degrés. Le coquin ! intello

    Pourtant, vous savez quoi, le froid, la grisaille, les crachins matinaux de Fianar me manquent. Je dois être folle. he Je ne crains pas le chaud et j'aime plutôt ça. Mais là, maintenant, si je pouvais me transformer en oiseau, je tracerai direct vers Fianar.

    Il n'y a pas un magicien parmi vous, chers visiteurs ? cool


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires