• Nous accueillons aujourd'hui notre premier invité masculin de cette rubrique.

     

    -Bonjour ! Pouvez-vous vous présenter ?

    Bonjour. Je m'appelle RABEARISOA Jean Noël. J'ai 36 ans. Je suis électronicien.

     

    -Parlez-nous de votre lien avec Fianarantsoa.

    Fianar est la ville qui m'a vu grandir et je vis ici en ce moment. J'y ai également mon activité professionnelle. Ce n'est pas évident de trouver un emploi, même si on est diplômé, donc j'ai préféré travailler à mon compte. Et surtout, la vie n'est pas trop difficile ici.

     

    -On dit souvent qu'il n'y a rien à faire à Fianar. Etes-vous d'accord ? Pas d'accord ?

    C'est vrai qu'il n'y a pas grand-chose à faire ici à Fianar. Et pourtant, il y a tellement de jeunes diplômés, et intelligents, qui ne trouvent pas de travail.

     

    -Et en termes de loisirs, que peut-on y faire ?

    Pour passer le temps, à part aller dans les karaoké, je ne vois pas vraiment. On peut éventuellement visiter quelques sites historiques. Mais les jeunes préfèrent passer leur temps dans les cybercafés.

     

    -Si vous aviez un souhait pour Fianar, quel serait-il ?

    Mon rêve, ce serait qu'il y ait de nombreuses entreprises qui s'implantent à Fianarantsoa. A mon avis, tout vient de ce manque de grandes sociétés qui pourraient apporter du travail : les jeunes n'ont plus d'initiatives, la ville ne se développe pas, il y a beaucoup de misère. La population augmente alors qu'il n'y a pas de travail. Alors, oui, des entreprises qui apportent du travail, c'est cela mon souhait pour Fianar.

     

    Fianar et vous : Dadah

     

    Merci à vous !

    Pin It

    votre commentaire
  • Qu'est-ce donc que ce nom barbare, vous demandez-vous ? En effet, non seulement ce mot sonne mal à l'oreille mais en plus, il s'agit du nom du cancer de la rétine qui touche surtout les jeunes enfants. Vous pourrez en savoir un peu plus sur cette maladie sur le site de l'association Rétinostop.

    Pourquoi je vous parle de cela ? Alors que j'ai maintes fois indiqué que je ne souhaite parler que de choses positives sur ce blog ? Bonne question.

    Voici le contexte qui m'a conduit à cette démarche :

    Ces derniers jours, l'histoire de Mitia a suscité l'émotion sur les réseaux sociaux, notamment auprès des Malgaches. Qui est Mitia ? C'est une petite fille de 4 ans atteinte d'un rétinoblastome. Son cancer était malheureusement à un stade avancé et elle est décédée samedi dernier, dans l'avion qui devait l'emmener se soigner en France. Si vous voulez en apprendre davantage, une page facebook, Antso Vonjy ho an'i Mitia, SOS Mitia, avait été créée pour la soutenir.

    Il a été mis en évidence que peu de gens savent ce qu'est le rétinoblastome. Il est important de mentionner que, si elle est prise à temps, cette maladie peut très bien se soigner et la vue de l'enfant, préservée.

    Il vaut mieux prévenir que guérir, dit-on. Je souhaite donc apporter ma part à l'édifice. Si cet article peut aider à diagnostiquer rapidement ce satané cancer et sauver la vue et LA VIE d'un enfant, alors je fonce.

    Il existe un spot de sensibilisation au dépistage du rétinoblastome, co-produit par l'association Rétinostop et l'institut Curie. Vous le trouverez sur youtube ou sur ce lien.

    Il dure 30 secondes. Prenez un instant pour le visionner et parlez-en autour de vous. Votre geste peut sauver un enfant.


    votre commentaire
  • Parmi les nombreuses associations qui oeuvrent à et pour Fianarantsoa, je vous présente Les amis de Fianarantsoa.

    Son objet, comme indiqué sur son site internet est de "participer au développement de la région de Fianarantsoa, et plus largement, de Madagascar, sous forme d'aides à la scolarisation, à la formation, et à divers projets entrepris par la population locale dans les domaines agricole, culturel, médico-social, artisanal, commercial..."

    Je l'ai découverte au gré de mes pérégrinations sur la toile. Et ma foi, j'ai appris de belles choses qui m'ont bien plu. En me promenant sur le site de l'association (lien ici), j'ai également retrouvé des noms qui font remonter bien de souvenirs : l'Abbé Deshommes (que je n'ai pas connu mais j'ai tellement entendu parler de lui quand je vivais encore à Fianar), le père Zocco, la ferme-école d'Andriamboasary, ...

    Allez donc faire un petit tour sur leur site si vous avez un peu de temps.

    Et si vous êtes disponible ou avez un peu de sou pour aider, n'hésitez pas à prendre contact avec l'association Les Amis de Fianarantsoa. Vous trouverez les coordonnées ici.


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires